2018, la Chine a décidé de mettre un terme aux importations de nos "matières premières recyclables". Bim. Oufti. WTF. Caramba.

vanneries nippones

Et soudain les administrations, la classe politique, les médias, les youtubers s'émeuvent de la question*. Les ONG balancent entre 'c'est pas trop tôt' et 'merci quand même' (#jelavaisditbordel). L'opinion publique occidentale flippe et s'outrage : il faut bannir les pailles, cotons-tiges et autres plastique à usage unique, améliorer le tri, réutiliser, recycler, remplacer le polyéthylène par de l'amidon de maïs (ou pas), proscrire le suremballage, devenir zéro-déchet...
Tiens, des animaux meurent étouffés par des manches de brosses à dents et des bouchons de Fanta. Les pauvres.

Bref, à long terme et à l'échelle globale, comment faire pour remplacer les dérivés de la pétrochimie ?

Pour les usages souples et textiles, il y a des matériaux bien connus: coton, lin, chanvre, laines, sisal, jute... Comme matériau solide et durable, le(s) bois regagne(nt) du terrain. Pour le conditionnement alimentaire, le papier et le carton couplés aux bouteilles et bocaux en verre ou en métal permettent de couvrir une large gamme de besoins.

A cette panoplie il faut ajouter l'osier. Antérieure à la poterie et industrie majeure sous les Romains, la vannerie est inscrite dans l'ADN double-brin de l'humanité.
Si cet art évoque avant tout la fabrication de paniers, ses techniques sont déclinables à toutes les échelles et permettent les plus folles fantaisies tridimensionnelles pour les usages les plus divers (barrière de jardin, stores, vaisselle et ustensiles de cuisine, mobilier urbain et domestique, paravent, parapluie, parasol, ruche, poupée vaudou, cabane pour enfants, goal de foot, rocking-chair, support de maraîchage, art contemporain...)

Evidemment, ça demande du boulot et du savoir-faire. Commençons par un sous-verre carré de 10cm de côté, voulez-vous ?

Pour vous initier à cet Art riche, antique, désuet et néanmoins promis à une glorieuse renaissance, retrouvez-nous ce samedi à Gembloux. Nous écouterons Marc et tenterons maladroitement d'imiter ses habiles contorsions digitales, dans la convivialité du local D'Autres Mondes qui nous accueille pour l'occasion.

Imaginez un futur ou d'élégantes savates tressées remplaceraient les Crocs. Ensemble, on peut y arriver.

*bah oui, vous pensiez qu'on arrivait à tout trier, recycler, incinérer ou enfouir chez nous ? que nenni. Une armada de navires cargos venus livrer du made-in-china acheminaient nos saloperies lors de ses trajets retours vers la république populaire.

Quelques notions de géographie locale : la Région Administrative Spéciale de Hong Kong comprend l'île éponyme colonisée par les Britanniques en 1842, la péninsule de Kowloon qui lui fait face et qui prolonge son tissu urbain, ainsi que les 'Nouveaux Territoires' correspondant au chapelet d'îles et à la portion de continent au Sud du fleuve Shenzhen, concédés ultérieurement pour un bail de 99 ans à l'Empire de Sa Majesté. La superficie de l'ensemble est comparable à celle du Brabant Wallon et accueille un peu plus de 7 millions d'habitants. Depuis sa restitution à la Chine le 1er juillet 1997, la RAS bénéficie d'une relative autonomie politique pour une période transitoire de 50 ans.

programme-hk

Le programme de nos visites comprends des initiatives basées en plein centre-ville, mais aussi des fermes et entreprises situées en périphérie ou dans des villes nouvelles et des noyaux d'urbanisation plus récents et frontaliers de la Chine, ainsi qu'une zone naturelle préservée à l'Est des Nouveaux Territoires.